Max Schrems (par rue89)
Max Schrems (par rue89)

[ITWS] Interview de Max Schrems, la bête noire de Facebook

Il a fallu que Tristan Nitot en parle pour que nous (re)découvrions le personnage. À 29 ans, Max Schrems est la bête noire de Facebook. Vraiment.
C’est un véritable empêcheur-de-récolter-les-données-personnelles-en-rond.
En 2011, il décide de réclamer l’intégralité de ses données privées à Facebook. Qui va s’exécuter, au terme d’une longue bataille judiciaire.
C’est aussi lui qui lance le site Europe vs. Facebook et attaque le géant des réseaux sociaux en justice, avec pas moins de 22 plaintes. Et suite aux révélations d’Edward Snowden, une 24ème qui aboutira à l’invalidation du “Safe Harbor” par la Cour de justice de l’Union européenne…
Mais le combat n’est pas fini et pour lui le “Privacy Shield”, remplacant du “Safe Harbor” n’est pas suffisant.
Rue89 a rencontré le jeune homme à l’occasion d’une conférence de l’Association Française des Correspondants à la protection des Données à caractère personnel à laquelle il participait.

Lire l’interview sur RUE89 / Read the interview on Rue89 [FR]

It was necessary that Tristan Nitot speaks about it so that we (re)discover the guy. At 29, Max Schrems is the bane of Facebook. Really.
He is a real hindrance-of-collect-data-personal-in-round.
In 2011, he decides to reclaim all of his private datas from Facebook. Who will finally do it, after a long judicial battle.
He is also the guy who launched the Europe vs. Facebook wewsite and who attacked the social network giant in court, with no fewer than 22 complaints. And following the revelations of Edward Snowden, a 24th which will lead to the invalidation of the “Safe Harbor” by the Court of Justice of the European Union …
But the fight ain’t over and for him the “Privacy Shield”, which replace the “Safe Harbor” is not enough.
Rue89 met the young man at a conference attended by the French Association of Personal Data Protection Correspondents.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*