Paolo Cirio "Street Ghosts"
Paolo Cirio "Street Ghosts"

[CULT] Paolo Cirio and his “Street Ghosts” project

Paolo Cirio est un artiste que j’apprécie particulièrement. Je l’ai découvert via son projet “Street Ghosts”, où lorsque Google Street View mélange street-art et réflexion sur la vie privée et l’espace public.

“Street Ghosts” soulève des aspects esthétiques et biopolitiques, ainsi que des questions juridiques concernant la vie privée et le droit d’auteur. Ces questions peuvent être explorées à travers la déclaration de l’artiste et ses considérations théoriques.

L’oeuvre mise en contexte à partir de matériel d’information tout prêt, re-contextualisé et rejoue un conflit social: les corps humains fantomatiques apparaissent comme des victimes de l’info-guerre dans la ville, une sorte d’enregistrement temporaire des dommages collatéraux de la bataille entre les entreprises, les gouvernements, les civils et les algorithmes sur le contrôle de l’information publique et privée.

Un peu partout dans le monde, des images grandeur nature de personnes trouvées sur Google Street View sont imprimées et affichées sans autorisation à l’endroit même où elles ont été prises. Les affiches sont imprimées en couleur sur du papier fin, découpées le long de la silhouette, puis fixées avec de la colle à tapisser sur les murs des bâtiments publics à l’endroit exact où ils apparaissent sur Google Street View.

Paolo Cirio is an artist that I particularly appreciate. I discovered him through his project “Street Ghosts”, or when Google Street View mixes street-art and reflexion on privacy and public space.

“Street Ghosts” raises aesthetic and biopolitical aspects, as well as legal issues concerning privacy and copyright. These questions can be explored through the artist’s statement and his theoretical considerations.

The work is put in context from ready-made information material, re-contextualized and replayed a social conflict: ghostly human bodies appear as victims of the info-war in the city, a kind of temporary recording of collateral damages of the battle between companies, governments, civilians and algorithms on the control of public and private informations.

Throughout the world, life-size images of people found on Google Street View are printed and displayed without permission where they were taken. The posters are printed in color on thin paper, cut out along the silhouette, and then pasted with glue on the walls of public buildings at the exact location where they appear on Google Street View.


Leave a Reply

Your email address will not be published.


*