Dead Drops
Dead Drops

[CULT] Dead Drops, physical cloud

Vous connaissez le projet Dead Drops ? Non ? Bon, sans vouloir spoiler, Geoffrey (ouais on est devenu intimes) en parle dans son bouquin “Hacker Citizen”. Je dis pas ça pour faire de la promo à deux balles, je connaissais le truc depuis un bail, mais je pense que c’est le bon moment. C’est un peu comme une PirateBox (insert:teasing) mais “en dur”. Une sorte de réseau de partage physiquement physique.

Reprenons : le concept du cloud, c’est que vous sauvegardez vos fichiers sur des serveurs distants. Vous partagez éventuellement des liens avec des amis virtuels/réels pour récupérer le contenu. Très bien, cool. C’est un peu le principe d’Internet cela dit. Ou vous utilisez le protocole Torrent, pour faire du peer-to-peer.
Avant que le Net ne se généralise et ne soit en haut débit, on se retrouvait (physiquement) pour échanger des fichiers (albums, films, …) de disques à disques. Entre potes.

L’artiste berlinois Aram Bartholl a eu l’idée de remettre cela au goût du jour, entre inconnus. “Dead Drops” est un réseau anonyme d’échange de fichiers hors ligne, de pair à pair (oui oui comme le protocole Torrent) et dans l’espace public. Il consiste en l’utilisation de clés USB, appelées “Dead Drop”, insérées et scellées dans des murs d’enceinte ou d’immeubles et accessibles à tous.

Du coup, en allant sur le site, vous savez où ces clés sont “cachées”. Libre à vous de récupérer le contenu, où d’en ajouter.

You know the Dead Drops project? No ? Well, without wanting to spoiler, Geoffrey (yeah we became intimate) speaks about it in his book “Hacker Citizen”. I’m not saying that to make the two-ball promo, I knew the trick from a lease, but I think it’s a good time. It’s a bit like a PirateBox ( insert: teasing ) but “hard”. A sort of physically physical sharing network.

Let’s go back: the cloud concept is that you back up your files on remote servers. You may share links with virtual / real friends to retrieve the content. All right, cool. That’s a bit the principle of the Internet that said. Or you use the Torrent protocol to make peer-to-peer .
Before the Net became general and broadband, we were (physically) in place to exchange files (albums, movies, …) from disk to disk. Among friends.

The artist of Berlin Aram Bartholl had the idea to put this to the taste of the day, between strangers. “Dead Drops” is an anonymous network of offline, peer-to-peer file sharing (yes yes as Torrent protocol) and in public space. It consists of the use of USB sticks, called “Dead Drop”, inserted and sealed in enclosing walls or buildings and accessible to all.

So, by going to the site, you know where these keys are “hidden”. Free to you to recover the content, where to add.


Leave a Reply

Your email address will not be published.


*